• SIKXE

Optimiser le coût de la rétribution du capital humaine

Mis à jour : 21 déc. 2018


L


Toute entreprise qui souhaite changer d'échelle doit structurer son recrutement et sa gestion des ressources humaines.


Toute entrepreneur doit savoir s'entourer de profils clés, ceux qui vont apporter les compétences nécessaires à la structuration de la croissance.

Il s'agira de bien les recruter... puis de les fidéliser afin qu'ils soient intéressés à la création de valeurs.


Les cadres qui s'orientent vers les startups n'ont pas pour premier critères le salaire. Mais comment les emmener dans l'aventure en les mobilisant tout en restant compétitif.


Plusieurs schémas de rémunération sont envisageables.


Une rémunération basée sur un salaire & un bonus


Assez simple à développer étant entendu que le bonus soit soumis à une évaluation de la performance sur des objectifs qualitatifs & quantitatifs.


Actionnariat salarié


Son objectif est d'organiser un actionnariat salarié ciblé permettant de retenir les meilleurs managers/collaborateurs, avec un élément de rétribution différenciant.

Les BSPCE (Bons de souscription de parts de créateur d’entreprise) bénéficie d'un régime ) dont le régime fiscal stable et favorable si l'on devait le comparer avec d'autres outils règlementés d’actionnariat salarié.

Le régime fiscal et social des BSPCE en France prévoit une imposition du gain à un taux forfaitaire d’impôt sur le revenu de 19 %, s’il a exercé son activité au sein de la société pendant une période supérieure à 3 ans au jour de la cession. Il conviendra également de considérer les prélèvements sociaux sur les revenus du patrimoine au taux global de 15,5% (CSG, CRDS et prélèvements sociaux additionnels).


En revanche, la société qui attribue les BSPCE ne supporte aucune charge sociale à raison des BSPCE émis.


Aucune condition d’exercice ou de conservation n’est imposée par la loi, tout pouvant être fixé contractuellement.



L’intéressement


Associer l'ensemble des salariés à la réussite de l’entreprise tout en optimisant le coût global de la masse salariale de l’entreprise.

EPSOR a par exemple lancé la première offre d’épargne salariale 100% en ligne, pour rendre la vie des PME simple.

Des versements infra-annuels sont possibles pour pouvoir récompenser la croissance dès qu’elle est au rendez-vous.

Les limites ? Les fonds ne sont pas débloqués immédiatement s’ils sont versés au sein d’un PEE. Toutefois, c’est le salarié qui choisit de verser ou non sa prime (possibilité de la recevoir sur son compte bancaire, elle est dans ce cas fiscalisée au titre de l’impôt sur le revenu). Il existe de nombreux cas de déblocage anticipé (mariage, PACS, acquisition de la résidence principale…), pour accompagner les salariés dans toutes les étapes importantes de leur vie. Par ailleurs, si un déblocage anticipé n’est pas possible, chez Epsor, le salarié peut demander une avance sur son épargne bloquée.

Les ressources humaines sont un sujet complexe en startup, comme dans toute entreprise, mais d’autant plus critique que la société est par essence fragile. A l’heure où les critères de décision pour un travail sont multiples et les sollicitations nombreuses pour les meilleurs talents, les avantages autour de la rémunération brute et l’environnement global de l’entreprise peuvent faire une vraie différence !

9 vues